La commune et Val Cenis
Votre Mairie et les services
Démarches administratives
Jeunesse
Vie de la commune
Boîte à outils
 

Les facteurs environnementaux du site du Mont Cenis

  Pour comprendre au mieux la présence de cette flore sur le Site du Mont-Cenis, il faut prendre en compte un certain nombre de facteurs auxquels sont confrontés les fleurs.
C'est la combinaison de ces facteurs environnementaux qui offre
cette richesse en fleurs.

  
        Le contexte climatique


      Le plateau du Mont Cenis débute à 2083 m  avec le col et s'étend autour du lac jusqu'au  barrage où la route descend vers la vallée de  Suse, en passant la frontière avec l'Italie.
 Ainsi la flore subit des facteurs climatiques en  relation avec les variations orographiques : le  relief joue un rôle prépondérant ! On distingue  deux zones climatiques principales :

   - les massifs montagneux au sens strict    avec les sommets, glaciers et hauts vallons,    ces soulèvements orographiques accentuent    l'activité des perturbations. Les régimes    d'ouest nord-ouest très humides apportent    notamment des chutes de neige importantes    sur la plupart des stations de sport d'hiver.

   - les zones proches de l'Italie où on a un    affaissement de l'air qui atténue de façon    notable l'activité des perturbations.    Cependant apparaissent des vents violents,    régimes de sud, sur cette région frontalière :    les situations de Foehn et Lombarde.


Panorama du site du Mont-Cenis
(source : Barriau Vincent - juillet 2007)

  
     Ainsi un régime légèrement sud-est apportera le mauvais temps d'Italie vers les régions  frontalières de Maurienne avec l'arrivée de ce vent violent que l'on nomme la Lombarde  ou encore retour d'Est. Il affecte le haut du domaine skiable de Lanslebourg et  notamment le col du Mont Cenis, puis redescend la vallée de la Maurienne.
 Cette circulation de masse d'air est notamment responsable de la sécheresse du site, les  précipitations du site correspondent en moyenne à 850 mm d'eau par an, en comparaison  on retrouve des précipitations de l'ordre de 1 200 mm d'eau par en moyenne sur le bassin  chambérien.

 D'un point de vue température, on observe une grande variabilité due aux  caractéristiques montagnardes du site du Mont Cenis notamment l'altitude, les micro  reliefs du site (vallée, cuvette…), l'exposition (versant adret, ubac).
 Entre 2 000 et 3 000 mètres (étage alpin et subalpin), la diversité de la flore s'explique  aussi par l'impact édaphique, c'est à dire les caractéristiques du sol.

 Finalement la répartition de la végétation et les formations végétales sont  conditionnées par différents facteurs écologiques : climatique et notamment  l'exposition, facteur écologique primordial combiné avec l'altitude et la nature  des terrains. On observe ainsi une opposition entre les versants adret et ubac,  mais aussi une stratification de la végétation.



Landes à rhododendrons
(source : Helwani Sophie - juin 2006)

Le plateau du Mont Cenis se situant vers 2000 mètres d'altitude, nous nous trouvons en plein dans la zone de combat entre 2000 et 2300 mètres d'altitude, zone où les arbres (mélèze, épicéa, pin cembro, essence typique de milieu sec…) disparaissent progressivement car les conditions climatiques deviennent de plus en plus difficiles. Ils laissent ainsi leurs places aux landes à rhododendrons en versant nord (ubac), quant au versant sud, on a principalement des alpages avec une activité agricole bien présente.


        Le contexte géologique

   Outre sa richesse floristique et faunistique,  le site du Mont Cenis présente aussi une  histoire géologique à l'origine de la naissance  du lac, élément marquant du site. Le site du  Mont du Cenis et plus particulièrement le col  du même nom, est à la rencontre entre la  vallée de la Haute Maurienne et celle de la  Dora Riparia appelée aussi vallée de Suse. Le  col du Mont Cenis se situe en plein domaine  des schistes lustrés.

 Cependant entre deux unités de ces schistes  (unité de Corne Rousse - Pattacreuse et celle  de Rochemelon) se trouve une importante  lame de gypses et de cargneules à  l'emplacement du lac naturel initial du
 Mont-Cenis (50 hectares). En effet ce lac  occupait une profonde dépression creusée  dans ces gypses et cargneules.

 Par la suite cette dépression fut mise à profit  pour la création d'une retenue hydroélectrique  donnant naissance, après quatre stades  évolutifs, au lac artificiel actuel (661 ha).


Lac du Mont-Cenis
(source : Baltz Pierre - septembre 2006)

   Schistes lustrés, gypses et cargneules correspondent toutes trois à des roches    sédimentaires bien particulières :

     le gypse est une roche blanche à l'aspect de sucre, on parle de roche saccharoïde.      Sa nature chimique correspond à du sulfate de calcium cristallisé résultant d'une      précipitation dans des eaux marines surchargées en sels. Ce phénomène est issu de la      concentration provoquée par l'évaporation de ces eaux dans des mers fermées ou      recevant des apports en eaux douces faibles. Dans les Alpes, le gypse s'est      principalement déposé au Trias. Les gypses sont extrêmement solubles sous l'action      des eaux météoritiques (précipitations), à l'origine notamment de la dépression du lac      du Mont Cenis.

     les cargneules sont des roches de couleur orangée, vacuolaires et relativement      cassantes, formant souvent des reliefs ruiniformes. Elles sont issues du comportement      des gypses, c'est pour cela qu'on associe souvent les cargneules aux couches du      Trias tout comme le gypse que l'on retrouve presque uniquement à cette période.      L'aspect vacuolaire est issu de l'altération météoritique, certains fragments rocheux      (dolomitiques en général) se dissolvent ou s'effritent donnant ainsi des vacuoles. Ce      qui reste correspond au ciment qui constitue les cloisons des vacuoles.

      les schistes lustrés sont des roches formées de feuillets assez luisants. Précisons      que le terme de schiste ne désigne pas une nature de roche mais un type de débit de      la masse rocheuse. Dans ce cas, le débit est dit " en feuillets parallèles ". Ces roches      sont surtout formées de calcschistes affectés par le métamorphisme alpin      (métamorphisme : les roches sont mises dans des conditions de pression et de      température différentes de leurs conditions initiales), ce qui est à l'origine de leurs      feuillets. Ces schistes lustrés datent du Jurassique moyen au Crétacé supérieur.



à bientôt...

    Liens utiles  :

   ­ Géologie du col du Mont Cenis
          http://www.geol-alp.com/h_vanoise/_vanoise_lieux/MontCenis.html

Compte Rendu
du Conseil Municipal
Téléchargement
Contacts
Météo
Plan de la commune
Marchés Publics

Vos inscriptions sur la liste électorale et le rencensement citoyen obligatoire sont désormais possible en ligne, en cliquant sur ces liens.

Retrouver toute l'information utile
à la préparation de votre séjour
sur le site Internet de l'office de tourisme
www.valcenisvanoise.com
Et réservez en ligne ...

  
 
§